Présentation de l’alurad

Historique et missions

Le Professeur Claude Leroux-Robert a fondé l’ALURAD (Association Limousine pour l’Utilisation du Rein Artificiel à Domicile) en 1977. Cette association a d’abord pris en charge des malades traités en hémodialyse à domicile puis a développé d’autres méthodes, comme la dialyse péritonéale dès 1980, l’autodialyse à partir de 1985, l’unité de dialyse médicalisée en 1991 et le centre d’hémodialyse en 2006.

En juillet 2015, l’ALURAD a fusionné avec le réseau de santé Néphrolim qui assure la prévention de la maladie rénale chronique et la promotion de l’éducation thérapeutique du patient.

De par ses statuts, l’ALURAD a pour mission :

  • De favoriser le dépistage des maladies rénales chroniques des patients à risque ou non référencés.
  • De créer et de mettre en œuvre dans la région du Limousin (Haute-Vienne, Corrèze et Creuse) et des départements limitrophes les méthodes ambulatoires d’épuration extra-rénale pour les malades atteints d’urémie chronique.
  • De rechercher et promouvoir toute méthode susceptible d’entraîner une amélioration de l’état de santé et de la situation matérielle et morale des malades atteints d’insuffisance rénale chronique.
  • De participer sous toutes les formes à des activités de consultation, de prévention, de formation et de soins dans le cadre des réseaux.
  • De proposer des programmes d’éducation thérapeutique au patient atteint de maladie rénale chronique.
  • D’être un service expert pour la maîtrise de la progression de la maladie rénale chronique.
  • Afin de s’inscrire dans une démarche de coordination et de continuité de l’offre de soins, l’ALURAD travaille en étroite collaboration avec les centres hospitaliers de Limoges et de Brive.

Organigramme

Télécharger l’Organigramme

Modalités de prise en charge

Le dépistage
Le dépistage est organisé par le service Néphrolim. Des actions sont menées ponctuellement en partenariat avec les professionnels de santé et les établissements de santé du Limousin afin de dépister l’insuffisance rénale chronique et d’orienter si besoin le patient vers une prise en charge néphrologique.

La prévention
La prévention est assurée par le service Néphrolim. Ce service organise des formations destinées aux professionnels de santé, les informe sur la prise en charge des patients insuffisants rénaux chroniques, met à disposition des outils d’aide au traitement des patients et des expertises néphrologiques aux professionnels de santé.

La consultation néphrologique
La consultation de néphrologie est assurée par les médecins néphrologues de l’Alurad pour le secteur de la Creuse et de la Haute-Vienne. Elle vise à diagnostiquer, traiter et assurer le suivi des patients qui souffrent d’une affection des reins.

L’éducation thérapeutique
L’éducation thérapeutique, assurée par le service Néphrolim, vise à aider les patients à gérer au mieux leur vie avec la maladie rénale chronique par l’intermédiaire d’entretiens individuels, d’ateliers collectifs sur la diététique, les médicaments…

L’information pré-dialyse
L’information pré-dialyse est proposée par le néphrologue à tout patient souffrant d’insuffisance rénale chronique avant l’arrivée en dialyse. Cette information consiste à présenter les différentes méthodes d’épuration extra rénale afin d’éclairer les patients lors du choix du projet thérapeutique proposé par son néphrologue.

La formation et l’entrainement à la dialyse
La formation et l’entraînement à la dialyse sont préalables à certains traitements.
Sur le secteur Haute-Vienne – Creuse, la formation des patients est faite dans le centre de Limoges-Buisson pour l’hémodialyse et la dialyse péritonéale.
Sur le secteur Corrèze, la formation des patients est réalisée pour l’hémodialyse à l’ALURAD de Brive, et pour la dialyse péritonéale dans le service de néphrologie du Centre Hospitalier.

L’hémodialyse à domicile
L’hémodialyse à domicile est offerte au patient en mesure d’assurer couramment tous les gestes nécessaires à son traitement (contrôle des séances, montage et démontage du circuit, stérilisation de la machine) après formation en compagnie de la personne de son choix. Cette méthode permet de maîtriser son traitement et ses horaires de dialyse.

L’autodialyse
L’autodialyse concerne les patients formés à l’hémodialyse mais qui requièrent l’assistance d’un(e) infirmier(e) pour certains gestes (ponctions), ou ne disposant pas de domicile adapté ou d’une aide adéquate. Il doit être partiellement autonome pour monter et démonter le circuit, et participer à la surveillance des séances. Le patient est orienté vers l’unité d’autodialyse la plus proche de son domicile. Des consultations régulières ou ponctuelles assurent au besoin la surveillance médicale.

L’unité de dialyse médicalisée
L’unité de dialyse médicalisée accueille les patients qui nécessitent une présence médicale non continue pendant la séance de dialyse.

Le centre d’hémodialyse
Le centre d’hémodialyse est destiné aux patients nécessitant une surveillance médicale continue. Il est entièrement pris en charge par le personnel soignant. Un néphrologue présent pendant toute la séance assure la surveillance médicale.

La dialyse péritonéale
La dialyse péritonéale peut être réalisée soit de manière continue ambulatoire, soit de façon automatisée dans le lieu où le patient réside même temporairement (domicile, USLD, EHPAD…). Cette technique peut être réalisée de manière autonome ou avec l’aide d’une tierce personne ou avec l’intervention d’infirmiers(ères).